Limoges la terre promise ou un heureux hasard ?

Géovani AGBOHESSOU
 In Uncategorized

Article aussi en: fr

Gare de Limoges porte d'entrée de la ville de la porcelaine

Limoges

Ce message m’est souvent adressé, « Salut Géovani comment as-tu fait pour t’inscrire en Doctorat en France ? ». Voici une synthèse de de la procédure Campus France avec un peu de particularité pour les études en santé.

J’obtins mon diplôme de masso-kinésithérapeute en 2018 à la faculté des sciences de la santé de Cotonou. Mon ambition était de devenir enseignant-chercheur en santé (réadaptation). Avant de me lancer dans la procédure « études en France » j’ai pu travailler pendant un an en qualité de kinésithérapeute au CHU Abomey-calavi (Bénin). Durant cette période j’ai identifié plusieurs problèmes de santé publique notamment les problèmes qui engendrent le handicap dans notre pays (Bénin).

Mon objectif était de contribuer véritablement à la résolution de ces problèmes de santé en amont afin de lutter contre le handicap en population générale. Alors comment y arriver sachant qu’il n’était pas possible à l’époque de faire mon master au Bénin ? quelle université pourrait m’accueillir ? et dans quel pays ?

J’ai adressé des demandes d’admission dans 5 universités en France et j’ai obtenu 2 réponses favorables, une à Paris et une à l’université de Limoges. La ville de Limoges a particulièrement retenue mon attention à cause du niveau de vie beaucoup plus abordable. En effet, le choix de l’université de Limoges est loin d’être un hasard car je me suis assez documenté sur les thématiques de recherches des différents laboratoires qui forment l’institut Omega Health (à l’époque appelé institut GEIST). Vous doutez bien que j’avais su identifier le laboratoire HAVAE (Handicap Activité Vieillissement Autonomie Environnement) dans lequel réalise mon projet de thèse actuellement.

Il fallait rester fidèle à mon objectif de départ qui était de devenir un enseignant chercheur. La voie ultime pour y parvenir est réaliser une thèse dans le domaine de la réadaptation. Pendant donc le dernier semestre de mon master 2 j’ai participé au concours doctoral organisé par l’université de Limoges. Ce concours s’est décliné en plusieurs étapes dont entres autres la phase de présélection, la sélection et les auditions devant un jury multidisciplinaire.

Au final, j’ai été retenue pour mener un projet de thèse portant sur rééducation et la réadaptation des personnes malades chroniques en utilisant les NTIC. Ce projet de thèse s’inscrit dans le projet du ministère de la santé et des solidarités qui vise à promouvoir le développement des nouvelles organisations de soins digitalisées pour lutter contre les déserts médicaux et l’augmentation de la pénurie de service de soins

Voici une brève synthèse de mon parcours atypique et que je poursuis et dévouement avec beaucoup de passion.

Dans mon prochain article je vous présenterai les importantes procédures à réaliser une fois en France et la spécificité de ces différentes procédures à Limoges.

Start typing and press Enter to search