Paris, un rêve de gamine

Maria Butzke
 Dans Article de Maria

Je suis originaire d’une petite ville d’Allemagne, d’une famille de classe ouvrière.

Alors que ma mère raconte fièrement à tout le monde, à chaque diner de famille que je suis une fille géniale, mon père, lui, est bouleversé par le fait que je dois poursuivre mon diplôme d’études secondaires. Selon lui, cela coûte beaucoup plus cher que de travailler directement à l’âge de 16 ans. Cela ne m’affectait pas, j’ai toujours voulu aller en France. Remarquez que dans ma tête c’était juste une utopie, je n’ai pas osé aller aussi loin. Par-dessus tout, mon français a toujours été un désastre. Un jour, mon professeur m’a écrit sur un de mes tests de grammaire « tu violes la langue française ». Je crois que c’était bien résumé… .

mariabutzke
Photo prise lors de mon premier tour avec les fameux Bateaux Mouches

Mais le désir et la volonté étaient toujours là. Surtout après mon premier échange en tant qu’étudiante à Paris – mes premières vacances à Paris – puis ma première formation de secrétaire en langues étrangères anglais/allemand/français -particulièrement après mes études de français et d’histoire, quand j’ai osé postuler en ERASMUS en Licence.

Eh bien, il est évident que mon français a encore laissé beaucoup à désirer par rapport à mes camarades de classe, mais je voulais vraiment y aller. Le programme Erasmus a été pour moi l’occasion de voir si je pouvais m’acclimater dans un autre pays ; ce dont j’avais toujours rêvé dans ma tête. Je veux dire survivre, en maîtrisant la langue de telle manière que je puisse surmonter les obstacles bureaucratiques, apprendre, travailler et aimer ce pays. Par exemple, il n’est pas facile d’exprimer ses sentiments dans une autre langue. Je dois le dire même aujourd’hui, quand je m’emporte en français, mon partenaire se met à pleurer de rire.

Entre-temps, je termine mon Master à la Sorbonne Nouvelle et j’ai même réussi à trouver mon premier emploi à Paris que j’apprécie beaucoup.

Avec le recul de ces dernières années, je peux dire que j’ai réalisé mon petit rêve. Pour ce faire, l’éducation a été une clé très importante pour moi, et en particulier les opportunités offertes par la coopération entre les pays européens. J’aimerais vous en dire plus sur la façon dont tout cela s’est passé, sur les moments agréables qu’il y a eu et aussi sur les obstacles à surmonter.

Ecriver et appuyer sur la touche enter du clavier pour lancer la recherche