Oh là, là, la France !

Milton Junnior ARCE FRIAS
 Dans Article de Milton Junnior, HereIam, MonCampus

Passagers à destination de Paris s’il vous plaît présentez-vous aux portes. Nous sommes prêts à embarquer maintenant.

Milton, j’ai le très grand plaisir de vous annoncer que votre candidature a été retenue par la Fondation qui vous attribue sa bourse  d’excellence internationale. Je vous adresse mes sincères félicitations ».

Je m’appelle Milton Arce et je viens du Pérou. Le 29 d’août 2017 j’ai été avec ma mère à l’Aéroport de Lima en attendant le vol AF483 à destination de Paris. Jusqu’à ce moment-là je n’arrivais toujours pas à croire le courriel de Mme. Sophie Gosselin, la Déléguée générale de la « Fondation Montpellier Business School » pour l’égalité des chances, qui me disait que j’avais obtenu la bourse.

A l’Aéroport de Lima (Pérou)

C’est peut-être le sentiment qui ressentent plusieurs jeunes péruviens, sud-américains ou latino-américains, quel que soit le pays ou l’état d’origine. C’est la réaction d’un garçon bénévole qui un jour avait commencé à étudier le français chez lui en attendant l’opportunité de venir un jour en France.

« Oh là là, la France », « France, je t’aime », «La France de Quasimodo, de Jean Valjean», «Liberté, égalité, fraternité ».

Ce jour-là l’avion était suspendu dans le ciel gris de Lima pour un voyage d’un peu plus de 11 heures de vol et une altitude de 2378m en traversant l’Atlantique. Dans ma tête j’avais les visages de mes chers parents et mes trois sœurs en imaginant les deux prochaines années à passer en France pour étudier en Master Grande Ecole en Management, très loin d’eux. A milliers de km de distance entre nous sans pouvoir nous embrasser ou nous dire par exemple: « Je t’aime ».

Vol AF483 avec destination à Paris
Vol AF483

Il y a presque six mois que je suis arrivée en France dans la ville de Montpellier. Et cela fait 5 mois que j’ai commencé mon Master en première année (M1) à Montpellier Business School. Maintenant, je suis tellement ravi d’être ici parce que j’ai l’opportunité d’étudier dans l’une des meilleures écoles supérieures de commerce de France et d’Europe ; tout ça dans un cadre international qui me permettra d’évoluer et d’enrichir mon potentiel intellectuel.

En contacte avec la nature à Montpellier
Montpellier Business School

C’est n’est pas seulement de la solidarité ce que font la Fondation de Montpellier Business School (sous l’égide de la Fondation de France), l’école, les entreprises et le gouvernement français pour permettre que des jeunes comme moi, comme Dahiana de République Dominicaine, ou Kinda de Syrie, par exemple, pour que nous puissions étudier en France aujourd’hui, mais c’est une véritable volonté politique d’égalités des chances ouverte à la diversité et au développement durable.

Mesdames et messieurs nous avons le plaisir de vous annoncer que nous sommes arrivés à Paris, toute l’équipe de vol AF483 vous remercie votre confiance et vous souhaite une bonne continuation ».

 

Ecriver et appuyer sur la touche enter du clavier pour lancer la recherche