Gaël AKPADJI

27 ans, Béninois

Mon profil

Je suis arrivé en France en août 2012. J’ai obtenu une licence et un master en droit public à l’Université de Reims. Je suis aujourd’hui inscrit en doctorat de droit public à l’Université Paris 1-Panthéon Sorbonne et parallèlement, je donne des cours à l’Université de Reims.

Sur le blog, je parlerai de mon quotidien sur le plan académique mais également sur le plan personnel. Mes thèmes de prédilection seront la lecture, les sorties culturelles, les cuisines du monde, les balades dans la nature… mais aussi mon ressenti personnel sur mon expérience en France et mes réflexions sur les différences culturelles

J’étudie à

reims

Mon parcours

Mon parcours universitaire s’est souvent déroulé entre deux établissements. Au Bénin, j’ai obtenu une licence de droit public à l’Université d’Abomey-Calavi et une autre licence de droit privé à l’UATM Gasa Formation (2008/2011). Depuis l’année académique 2015/2016, je suis inscrit à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne pour mon doctorat en droit public. Dans le même temps, je suis chargé d’enseignement en droit constitutionnel à l’Université de Reims Champagne Ardenne (URCA).

Entre mon arrivée en France en Aout 2012 et mon inscription en doctorat, j’ai été accueilli à l’URCA et y ai obtenu une autre licence en droit (2012/2013) puis un master 2 droit public mention carrières publiques en (2014/2015).

J’ai choisi la France à deux reprises : une fois avec le cœur, l’autre fois avec la raison.

Le choix du cœur est l’œuvre de mon père : un grand amoureux de l’hexagone. Il m’a élevé dans la passion de la culture française. A 3 ans j’ai été inscrit au centre culturel français (CCF) de Cotonou. J’ai vite pris goût à la lecture et aux événements culturels qui y étaient organisés. Au fil du temps je me suis également nourri aux émissions de julien Lepers, Michel Drucker et Patrick Sébastien pour ne citer que ceux-là.

Le choix de la raison est lié à des motifs évidents. D’une part, le français est la langue officielle de travail au Bénin. D’autre part, il y a une forte similarité entre le droit béninois et le droit français.

Je me définis au fil des années comme un « hybride » qui s’exerce à tirer le meilleur des cultures béninoise et française.

Pour moi la profession idéale est celle qui me permettrait de maintenir un lien entre la France et le Bénin. Être enseignant-chercheur au Bénin pourrait me permettre de parvenir à cette fin. En particulier, il est possible d’enseigner dans des universités béninoises tout en maintenant des contacts avec des laboratoires en France afin de nourrir sa recherche. Cela dit, les délais de recrutements peuvent être longs une fois le doctorat achevé. Je n’exclus donc pas d’exercer une activité en France pendant ce temps.

Mes centres d’intérêt

La découverte et la progression constituent pour moi une puissante source de motivation. J’aime définitivement m’enrichir au contact de mon environnement. Je suis particulièrement sensible à la rencontre avec les autres, à la nature, à la culture et au sport. Plus précisément j’aime les ballades dans les parcs, les randonnées, les bibliothèques, les spectacles, la cuisine de tous horizons, le basket et la musique.

Mon rôle de E-Ambassadeur

Je le conçois comme une opportunité d’enrichissement mutuel entre mes lecteurs et moi, peu importe qu’ils se trouvent au Bénin, en France ou même ailleurs.

Je voudrais parler de mon quotidien sur le plan académique mais également sur le plan personnel. Les thèmes de prédilection : lectures, évènements culturels, cuisine du monde sur le territoire français, balades dans la nature, ressentis personnel sur mon vécu en France, réflexions sur les différences culturelles et en fin de compte un menu varié d’autant que j’entends laisser libre cours à mon inspiration.

Gaël STREAM

Ecriver et appuyer sur la touche enter du clavier pour lancer la recherche