L’automne dans le Jardin de Tuileries

Javeria Khan
 Dans Article de Javeria, Article de Javeria en anglais, Culture, TimeOut, TourDeFrance

Article aussi en: en

Automne dans le Jardin de Tuileries

Pour ceux qui cherchent un endroit pour se détendre, pique-niquer, passer le temps ou même faire un jogging, tout en profitant de la nature, le jardin des Tuileries, situé dans le 1er arrondissement de Paris, est un excellent choix.

Le jardin des Tuileries tient son nom des tuileries qui existaient avant que la reine Catherine de Médicis ne construise le palais des Tuileries à leur place en 1564. Ce palais n’existe plus, mais des plans sont en cours pour le reconstruire.

Le jardin abrite deux beaux bassins avec des fontaines au centre. On trouve généralement des gens assis autour d’eux, se détendant ou nourrissant les canards.

Si vous êtes un connaisseur des arts, laissez-vous émerveillé par les 20 sculptures du sculpteur français Aristide Maillol (1861-1944). Une autre sculpture très célèbre est celle d’Auguste Rodin (1840-1917) intitulée Le Baiser.

Le jardin des Tuileries sépare le musée du Louvre de la place de la Concorde. L’Arc de Triomphe du Carrousel se situe entre le musée du Louvre et le jardin. Cet arc a été construit vers 1806 et rend hommage au succès de Napoléon dans ses campagnes militaires.

 

Nul doute que ce jardin est extrêmement beau, tout comme les nombreux autres jardins qui embellissent Paris de ses couleurs et de ses parfums. Il m’est arrivé de visiter les jardins en novembre et, l’automne étant ma saison préférée, je ne pouvais m’empêcher d’être séduit par la nature exquise que ce jardin a à offrir pendant cette saison.

Ma visite au jardin m’a inspiré quelques vers de poésie :

Une feuille est tombée d’un arbre un jour
Tombée sur la terre
Peut-être que c’était son nouveau séjour
Perplexe, perdue, qu’est-ce qu’elle va faire ?

 

Elle a regardé en haut à son domicile précédent
À l’arbre, ses branchettes, ses bras
Elle a vu les gens, séduit par le panorama ambiant :
La nature, sa beauté, son charme, son opéra

 

Quel art et quelle teinte possède cette saison!
Comment aurait-elle pu manquer les couleurs de l’automne
Enchanteur, à couper le souffle, au-delà de la rime ou de la raison
Rouge, orange, jaune, les couleurs rayonnent

 

Le vent emporte la feuille, cette innocente créature
Pour la première fois, elle remarque son ancien logis
Décor royal majestueux, bouquet de la nature
Le jardin des Tuileries : les Heures sorties de la mythologie

 

Des bassins avec des fontaines, des canards, des sculptures robustes
Des cloîtres d’arbres, des buissons finement ciselés
Un lieu unique, conçu avec un vrai luxe
La feuille était fière, elle fanait et se pavanait

 

Depuis longtemps, la feuille avait été si stagnante
Elle est née, elle y est restée, elle n’est jamais partie
Elle a vécu une vie sans aventure, elle se lamente
Comment se fait-il, une passion pour l’aventure, elle n’a jamais senti ?

 

La feuille est prise dans un tourbillon, montée vers le ciel
Elle traverse l’étendue comme un aigle volant dans l’azur grand
Elle est placée sur le Carrousel si grand, si cérémoniel
Prise par l’effervescence, sa vie a changé en quelques secondes

 

Un coup de vent la fait tomber par terre
Tomber à plat sur son visage
Couvert de saleté et de poussière, quelle misère !
Elle panique, elle tremble, elle perd l’équilibrage

 

Elle s’est inquiétée et a pensé que c’était la fin
Les gens ont commencé à piétiner dessus
Pourquoi est-ce que cela se produisait, sa vie échappe les mains
Elle a pensé à sa maison tout en prenant ces frappes et coups

 

Une brise chuchotante lui a sorti de son dilemme
L’a pris et l’a déposé sur la pointe du Louvre
Pris de joie, elle se sentait nichée sur un diadème
Elle pouvait voir le palais, le carrousel, le jardin, elle découvre

 

Si elle n’avait pas été séparé de l’arbre
Elle n’aurait jamais su qu’un autre monde l’environne
Un monde majestueux de verre et de marbre
Parfois, les orties vous guident vers les trônes

Ecriver et appuyer sur la touche enter du clavier pour lancer la recherche